Le sac fragmentable

 

Composé de 85% à 95% de polyéthylène, le sac fragmentable est un sac auquel on a ajouté un additif chimique permettant ainsi sa dégradation selon des paramètres spécifique à l'additif employé (UV, eau, ...).

Sa prétendue disparition a lieu à partir de 6 à 12 mois passés dans un milieu extérieur. A partir de là, il est transformé en micro-poussières indestructibles. En effet, l'additif permet la désintégration du sac en petits morceaux, or,  comme nous l'avons vu avec le sac plastique, le pétrole n'est pas assimilable par les sols, donc les petites particules qui sont très polluantes vont persister et s'accumuler dans la nature. D'ailleurs, elles risquent de se retrouver dans la chaîne alimentaire.  Sans parler des dégâts causés à la faune marine : sans photo-dégradation, le sac fragmentable a les mêmes impacts que les sacs en polyéthylène.

D'ailleurs, nos amis Américains ont interdit ces sacs, les jugeant beaucoup plus néfastes pour l'environnement que leurs prédecesseurs, les sacs plastiques. Pour cela, ainsi que pour les raisons précédement évoquées, nous avons décidé de rétrécir notre champs d'analyse en ne travaillant plus que sur le sac en polyéthylène et le sac biodégradable.  Le sac fragmentable comporte en effet trop d'inconvénients pour un sac supposé représenter le futur et le progrès.

 

                     sac fragmentable

       Photographie issue de : http://a35.idata.over-blog.com/390x379/0/47/29/78/Sac-fragmentable.jpg

 

Nous vous invitons à aller voir l'article suivant : le sac biodégradable.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×